L’Apocalypse parle-t-elle de l’avenir ou du passé?

Les lecteurs chrétiens de la Bible ne sont pas d'accord entre eux: l’Apocalypse annonce-t-elle le futur ou dépeint-elle des réalités du premier siècle de notre ère?

Dans cette vidéo, le professeur Amar Djaballah propose une réponse nuancée qui ne manquera pas d'en étonner certains.

Spécialiste de l’Apocalypse (son commentaire en français sur ce livre biblique complexe est bien avancé), il enseigne à la Faculté de Théologie Evangélique (Université Acadia), à Montréal. Vous trouverez sur cette page des éléments biographiques le concernant.

Quand le professeur Djaballah parle de « prétérisme », il fait référence à l’approche selon laquelle « les visions de Jean sont nées des événements de son époque, et qu’elles les décrivent » (Introduction au Nouveau Testament de Donald Carson et Douglas Moo, Excelsis, 2007, p. 677). Il présente brièvement les forces et les faiblesses de cette vision des choses (il va de soi que l’intégralité du cours est plus complète).

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et d’homilétique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il est l’auteur de La méditation biblique à l’ère numérique, Farel/GBU, 2012. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser