Le christianisme, religion la plus également répartie sur tous les continents

Alors que les autres grandes religions (notamment l'islam, l'hindouisme et le bouddhisme) se concentrent dans des régions précises du globe, le christianisme est la seule religion qui est véritablement parvenue à s'enraciner dans le monde entier.

Le titre de ce billet s’inspire d’une section du livre de Tim Keller qui vient de paraître en français, Dieu, le débat essentiel. Une invitation pour les sceptiques (Clé, 2019; voir p. 308). Je ne peux que vivement recommander ce livre dont je viens de terminer la lecture.

Keller écrit:

Le christianisme a ceci d’unique qu’il est la seule religion véritablement présente dans le monde entier.

— Tim Keller, Dieu, le débat essentiel, p. 205


Les autres religions dans le monde

Keller résume ainsi la situation pour les autres grandes religions:

Plus de 90% des musulmans vivent dans une zone allant de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique du Nord en passant par le Moyen-Orient. Plus de 95% des hindous se trouvent en Inde et aux alentours. Environ 88% des bouddhistes vivent en Asie de l’Est. (Keller, p. 205)

L’étendue du christianisme

La répartition géographique des chrétiens est tout autre:

Mais on trouve 25% des chrétiens en Europe, 25% en Amérique Centrale et du Sud, 22% en Afrique, 15% (et ce chiffre augmente rapidement) en Asie et 12% en Amérique du Nord. Pour le professeur Richard Bauckham, « le christianisme présente à coup sûr plus de diversité culturelle qu’aucune autre religion. Et cela veut sûrement dire quelque chose. » (Keller, p. 205)

La croissance fulgurante du christianisme dans certaines parties du monde

(…) le christianisme a connu une croissance exponentielle en Asie et en Afrique depuis plus d’un siècle. Ce n’est plus une religion occidentale (ce qu’il n’était pas à l’origine). C’est véritablement une religion mondiale. (Keller, p. 205)

L’explication d’une telle répartition

Pourquoi une telle redistribution, et donc une telle flexibilité culturelle parmi les chrétiens?

Keller explique:

La raison déterminante est que les chrétiens sont sauvés par la grâce seule. Ils n’obtiennent ni ne conservent leur salut en obéissant à une loi morale. Par conséquent, contrairement à beaucoup de religions, le Nouveau Testament n’a ni livre du Lévitique, ni règles détaillées, ni lois comportementales cherchant à éloigner les croyants de leur culture locale. Les chrétiens qui mettent Christ et son amour au cœur de leur identité découvrent qu’ils n’ont nul besoin de rejeter totalement d’autres facteurs d’identité. Notre origine, notre nationalité, notre profession, notre famille, nos affinités politiques et communautaires peuvent rester intactes. Rien de tout cela n’est dorénavant le fondement suprême de notre valeur et de notre sécurité, mais rien ne doit pour autant être étouffé ou supprimé. Nous sommes au contraire libres de profiter de ces dons de Dieu mais nous ne les considérons plus comme des sauveurs et n’en sommes plus esclaves. 

Pour toutes ces raisons, ceux qui ont reçu une identité chrétienne sont maintenant capables d’être plus ouverts à la différence, de devenir culturellement plus souples qu’ils n’auraient pu l’être. (Keller, p. 206-207)

L’enracinement du message chrétien partout dans le monde, n’est-ce pas ce que Jésus lui-même avait envisagé lorsqu’il a ordonné aux premiers disciples:

Allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples. (Matthieu 28.19)

Pour aller plus loin

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image