Qu’est-ce que la « substitution pénale »? Réponse claire d’un jeune théologien français

Savez-vous ce qu’est la substitution pénale? Ce court billet vous permettra de tester votre compréhension de cette doctrine qui figure parmi les plus importantes de toute l’Écriture.

Si vous n’êtes pas familier de l’expression, il vous faut absolument le devenir sans tarder, car la substitution pénale est au cœur de l’Évangile!

Dans un livre récent, Pierre-Sovann Chauny, jeune théologien français, professeur de théologie systématique à la Faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence, définit ainsi ce concept :

L’expression « substitution pénale » désigne en théologie chrétienne l’idée que le Christ a supporté le poids de la colère de Dieu à l’encontre des pécheurs dont il se fait le sauveur. Il y a substitution pénale lorsque quelqu’un se substitue légalement à un autre pour porter à sa place le châtiment mérité par ce dernier alors qu’il n’a pas mérité pour lui-même ce châtiment. Il s’agit d’une « substitution » parce qu’il prend leur place, se substitue à eux. Elle est « pénale » parce qu’il se substitue à eux pour subir la peine qui leur revenait à cause de leurs péchés.

Jésus, mort sur une croix: pourquoi?, Farel/Excelsis/GBU, 2016, p. 4

Lisez cette citation à quelques reprises. Puis, prenez quelques instants pour remercier Dieu pour la substitution pénale.

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser