« Dieu avec nous » de Noël à la mission

Saviez-vous que, dans l’Évangile selon Matthieu, le message de Noël – « Dieu avec nous » – se prolonge jusque dans la mission des disciples?

En effet, Matthieu « encadre » son évangile au moyen de mentions de la présence divine sur terre[1]

« Dieu avec nous » au début de l’Évangile

Au début de l’Évangile et autour de la naissance de Jésus, le nom « Emmanuel » retentit à la faveur d’une citation d’Ésaïe 8.8, 10:

22 Tout cela arriva pour que s’accomplisse cette parole du Seigneur transmise par le prophète:

23 Voici, la jeune fille vierge sera enceinte.

Et elle enfantera un fils 

que l’on appellera Emmanuel,

ce qui veut dire : Dieu avec nous.

Matthieu 1.22-23

Nous sommes familiers de ce message qui figure au cœur même de Noël : en Jésus, Dieu est « avec nous » sur terre. 

« Dieu avec nous » en fin d’Évangile

Nous connaissons tout aussi bien la finale de l’Évangile selon Matthieu. Toutefois, avons-nous suffisamment apprécié le lien qui rattache cette conclusion à l’annonce initiale de la naissance d’Emmanuel?

En Matthieu 28.18-20, Jésus envoie ses disciples en mission. Observons la promesse qui clôt ce grand mandat missionnaire:

18 Alors Jésus s’approcha d’eux et leur parla ainsi : J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre : 19 allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici : je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Matthieu 28.18-20

La boucle est ainsi bouclée autour du thème de la présence divine. 

Tirons les conséquences de cette boucle

Jésus est « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu avec nous ». Lorsqu’il nous envoie en mission – car le grand mandat missionnaire concerne tous les chrétiens –, il nous promet sa présence quotidienne, c’est-à-dire celle de Dieu

Si Noël nous rappelle, devant la crèche, que Dieu est « avec nous », les occasions de témoigner de notre foi nous mettent aussi en contact avec la présence divine d’une façon particulière: Jésus – Emmanuel – est avec nous chaque jour, par l’Esprit, et il le sera jusqu’à la fin du monde.

Connaissez-vous mes autres billets sur Noël?


[1] Merci à Stéphane Kapitaniuk d’avoir attiré mon attention sur ce rapport entre deux textes matthéens fondamentaux, qui est examiné par des exégètes comme Craig Blomberg (Matthew, NAC, p. 432). 

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

>