Un plan de l’épître de Jacques dont la simple lecture édifie

Ce plan de l'épître de Jacques sera utile non seulement aux exégètes, mais encore aux prédicateurs et à tous les lecteurs de la Bible. Si, si!

Qui a dit que les plans de livres bibliques étaient des outils purement techniques rédigés par des spécialistes et destinés à l’usage exclusif de leurs semblables?

Cela dit, c’est la première fois que je tombe sur le plan d’un livre de la Bible qui m’encourage autant (oui, je parle du plan)! C’est Douglas Moo qui a réussi l’exploit, dans son commentaire sur l’épître de Jacques (le deuxième qu’il a rédigé sur cette lettre) [1].

Il n’est pas simple de dégager la structure de cette épître. Luther a même accusé l’auteur de « jeter [sur le papier] une chose après l’autre de manière [désordonnée] ». Pourtant, une certaine logique apparaît au fil des développements, bien que quelques thèmes s’entremêlent constamment (l’épreuve et la souffrance, le bon usage de la langue, la pauvreté et la richesse, les désirs égoïstes, et ainsi de suite).

Selon Moo, un thème unificateur émerge, celui de la consécration totale au Seigneur (spiritual wholeness). Cette observation se reflète dans son plan.

Voici ma traduction du plan de Moo, accompagnée de quelques notes entre crochets (le moins possible) :

I. Salutation (1.1)

[« Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, salue les douze tribus dispersées du peuple de Dieu. »]

II. La recherche d’une consécration totale: l’occasion que procurent les épreuves (1.2-18)

A. Le fait de supporter les épreuves produit la maturité spirituelle (1.2-4)

B. La consécration totale exige la sagesse, que Dieu donne à tous ceux qui la demandent avec foi (1.5-8)

C. Les chrétiens pauvres et les chrétiens riches doivent se voir comme Dieu les voit (1.9-11)

D. Dieu récompense la personne qui supporte les épreuves (1.12)

E. Bien que Dieu mette son peuple à l’épreuve, il ne le tente jamais en l’incitant à pécher (1.13-18)

III. L’évidence d’une consécration totale: l’obéissance à la Parole (1.19-2.26)

A. Les paroles prononcées dans la précipitation, ainsi que la colère, ne plaisent pas à Dieu (1.19-20)

B. L’obéissance à la Parole est la marque du christianisme authentique (1.21-27)

C. La discrimination à l’encontre des pauvres enfreint la loi du Royaume (2.1-13)

1. La discrimination est inacceptable dans la communauté (2.1-7)

2. La discrimination enfreint la loi d’amour qui prévaut dans le Royaume (2.8-13)

D. La foi qui sauve se manifeste par les œuvres (2.14-26)

IV. La dimension communautaire de la consécration totale: langage pur et paix, partie 1 (3.1-4.3)

A. La maîtrise de la langue manifeste la transformation du cœur (3.1-12)

B. La vraie sagesse apporte la paix (3.13-4.3)

V. Appel à la consécration totale (4.4-10)

[Il nous faut choisir entre aimer Dieu et aimer le monde.]

VI. La dimension communautaire de la consécration totale: langage pur et paix, partie 2 (4.11-12)

A. La critique accusatrice est une violation présomptueuse de la Loi (4.11-12)

VII. La vision du monde derrière la consécration totale: le temps et l’éternité en juste perspective (4.13-5.11)

A. Les projets arrogants reflètent l’ignorance de la providence de Dieu (4.13-17)

B. Le mauvais usage de l’argent et de la puissance (sur le plan social) entraîne le jugement de Dieu (5.1-6)

C. Le fait de supporter patiemment les épreuves suscite une récompense divine (5.7-11)

VIII. Exhortations finales (5.12-20)

A. Éviter les serments (5.12)

B. La prière et la guérison (5.13-18)

[La prière « a une grande efficacité ».]

C. Appel final à passer à l’action (5.19-20)

[En ramenant les personnes qui se sont égarées loin de la vérité.]

En classe à la Faculté de Théologie Évangélique (Université Acadia, Montréal), j’ai proposé une « méditation communautaire » de ce plan exégétique: je l’ai lu lentement, souhaitant le laisser produire son effet sur les auditeurs. Un tel plan nous permet de bien « sentir le mouvement » de la lettre.

Ensuite, bien entendu, c’est à la méditation de l’épître elle-même qu’il s’agit de procéder! Un plan ne sera jamais qu’une aide à la lecture.

[1] Douglas J. Moo, The Letter of James, Grand Rapids/Leicester, Eerdmans/Apollos (Pillar), 2000, p. vi-vii.

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Si nos ressources sont toutes gratuites, c'est grâce à vous !
JE FAIS UN DON
close-image
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des coockies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image