Une théologie biblique de la mission

Grâce à ces ressources en français, découvrez ce que dit la Bible au sujet de la mission, de la Genèse à l'Apocalypse.

Chrétiens, évangélistes, pasteurs, missionnaires, j’ai une excellente nouvelle pour nous tous: l’Église francophone est maintenant pourvue d’excellents outils (en français) pour réfléchir à la théologie biblique de la mission.

L’émerveillement produit par la théologie biblique

La discipline de la « théologie biblique » s’intéresse notamment à la manière dont différents thèmes sont traités à travers l’histoire de la rédemption. Elle tient compte du progrès de la révélation et des distinctions qui existent entre les périodes qui composent l’histoire de la rédemption

Une théologie biblique de la mission, c’est donc une enquête qui examine la question de l’évangélisation des nations de la Genèse à l’Apocalypse. Plutôt que de réunir quelques textes bibliques dans une perspective atemporelle (par exemple en sollicitant indistinctement des passages de l’Ancien Testament et d’autres tirés du Nouveau), les textes sont abordés dans un ordre globalement canonique – ou du moins, de manière à traiter chronologiquement les grandes étapes du plan rédempteur de Dieu. 

Toute personne ayant été exposée à ce type de présentation, que ce soit autour du thème de la mission ou d’une autre grande notion transversale de l’Écriture, en connaît la puissance. Il n’y a rien de plus enthousiasmant que de contempler le projet divin dans son déploiement progressif aussi bien que dans son unité parfaite! 

Au fil de la trame biblique, les premières semences sont mises en terre, puis elles commencent à pousser. Lors de la venue du Christ, les divers arbres (les grands thèmes bibliques) apparaissent dans leur magnificence et portent d’abondants fruits, tous plus délicieux les uns que les autres. La vision d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre, qui nourrit l’espérance des croyants, dépeint les mêmes arbres, cette fois parvenus à leur maturité parfaite. En un mot, la théologie biblique est source de joie sublime et d’émerveillement renouvelé devant la grandeur de Dieu et la perfection de ses voies! 

Elle nous révèle d’où nous venons, où nous nous trouvons et où nous nous dirigeons en tant que peuple de Dieu. 

Les outils à saisir

De quoi disposons-nous au juste pour appréhender la théologie biblique de la mission?

Des excellents outils suivants, que je vous invite à vous procurer et à découvrir. Attention, il ne s’agit que d’un échantillon! C’est un point de départ, limité à des ressources en français, qui se concentrent sur la théologie biblique de la mission (et non pas sur la mission en général).

Un article introductif

Andreas Köstenberger est l’auteur d’un bel article sur la mission dans le Dictionnaire de Théologie Biblique (Excelsis, 2006), p. 754-759. Aussi brève que compétente, cette synthèse constitue une bonne première lecture sur le sujet. 

Un livre complet

Ce livre vous permettra d’aller beaucoup plus loin et plus profond dans l’examen de la trame biblique à travers la lentille de la mission: Christopher J.H. Wright, La mission de Dieu. Fil conducteur du récit biblique (Excelsis, 2012). 

La première partie d’un ouvrage sur la mission

La première partie du livre Bible et mission. Vers une théologie évangélique de la mission (s. dir. Hannes Wiher, Excelsis, 2011), est consacrée à la théologie biblique de la mission. Les chapitres suivants en font partie:

  • Chapitre 2. Théologie biblique de la mission: définition, possibilité, contours (McTair Wall)
  • Chapitre 3. L’Ancien Testament et la mission (Émile Nicole)
  • Chapitre 4. Les évangiles et la mission de Jésus-Christ et des disciples (Christophe Pays)
  • Chapitre 5. La théologie de la mission du livre des Actes (McTair Wall)
  • Chapitre 6. Des hommes et des réseaux: la stratégie de Paul (Jacques Buchhold)
  • Chapitre 7. Les grandes lignes missionnaires dans la Bible (Hannes Wiher)

Une vidéo

Je suis reconnaissant pour cette vidéo de James Hely Hutchinson, le directeur de l’Institut Biblique Belge, qui présente une théologie biblique de la mission en moins de 30 minutes:

Un livre incontournable, dans une catégorie à part

L’ouvrage de John Piper, Que les nations se réjouissent! Dieu au cœur de la mission (BLF/Cruciforme, 2015), est incontournable même s’il se distingue des contributions mentionnées précédemment. Stéphane Kapitaniuk va jusqu’à affirmer que c’est l’un des livres les plus importants du siècle (le billet de Stéphane réunit quelques-unes des recommandations de l’ouvrage)! Quand j’étais étudiant en théologie, j’ai moi-même été fortement impacté par sa lecture dans la version originale. C’est LE LIVRE qui vous motivera pour la mission. 

Seule précision: si Piper s’appuie sur une juste compréhension de la théologie biblique de la mission, il ne présente pas les données bibliques en suivant les étapes de l’histoire de la rédemption de manière séquentielle. Cela dit, je ne pouvais résister à mentionner ce classique ici car, comme le déclare Henri Blocher dans sa recommandation, « Ce livre vous secoue, et il vaut la peine de se laisser secouer! »

L’impact que ces ressources pourraient avoir en francophonie

La dissémination de ces ressources à travers la francophonie protestante évangélique, si elle se fait avec humilité et dans un esprit de prière, ne pourra que produire les effets suivants:

  • Une passion renouvelée pour la gloire de Dieu dans nos Églises. La mission vise ultimement à susciter davantage d’adorateurs du Dieu vivant. 
  • Un renouveau dans notre amour envers les nations. Apprenons à aimer et à servir les gens qui ne nous ressemblent pas, mais qui sont autant que nous l’image de Dieu sur terre.
  • Un zèle accru pour le témoignage chrétien. Portons fièrement ce témoignage dans nos sociétés francophones, dont plusieurs prennent de plus en plus leurs distances avec la moindre trace résiduelle d’une vision chrétienne du monde. En définitive, la sécularisation, l’ultramodernité et le fanatisme religieux sont passés par là. Ces courants sont tous portés et exacerbés par la révolution numérique et sa propension à rendre « virales » les faussetés en tout genre (les fake news ont un avenir assuré). Puisse notre réponse être faite d’amour et de grâce, aussi bien que de courage et de clarté, ainsi que d’une sagesse et d’une modération qui viennent d’en haut. 
  • Un désir de progresser dans l’évangélisation interculturelle. Pour nous qui vivons dans des grandes villes (c’est mon cas ici à Montréal), les nations (notamment francophones) sont parmi nous, dans nos quartiers, dans nos écoles. Saisissons ces occasions inédites dans l’histoire humaine d’aller à leur rencontre et de leur ouvrir nos portes et notre cœur.
  • Un engagement social fort, en parallèle de notre proclamation. En effet, l’action sociale joue un rôle déterminant dans notre témoignage, y compris dans nos contextes interculturels. 
  • Une résurgence de l’envoi d’implanteurs d’Églises et de missionnaires en terre étrangère. Depuis des décennies, nos pays francophones bénéficient de l’apport de missionnaires étrangers ayant quitté leur pays d’origine, leur culture propre et leurs proches pour servir parmi nous de manière sacrificielle. Aujourd’hui, ces missionnaires qui choisissent d’embrasser la francophonie, proviennent de plus en plus de pays d’où nous ne les attendions pas, notamment d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud. Nous leur sommes reconnaissants! Mais nombre d’Églises et de familles d’Églises francophones ont clairement la capacité d’ « envoyer » généreusement certains de leurs « meilleurs éléments », soit pour implanter de nouvelles Églises dans leur propre pays, soit pour implanter des communautés et faire des disciples de Christ dans d’autres pays francophones. Certaines le font déjà magnifiquement. Multiplions les échanges!

Des ressources énergisantes face à des défis imposants

Les défis sont énormes. Présentons Jésus à toutes les nations, avec compassion et humilité, dans l’écoute, en donnant à leurs représentants accès à nos vies, à nos foyers et à notre communauté ecclésiale. 

Dieu nous équipe pour répondre adéquatement à ces défis. Il nous place devant la théologie biblique de la mission, dont la glorieuse trajectoire est immanquable. Dans la vision du trône de Dieu dépeinte dans l’Apocalypse, les quatre être vivants et les vingt-quatre anciens chantent un cantique nouveau à l’Agneau:

Tu es seul digne

de recevoir le livre,

et d’en briser les sceaux

car tu as été égorgé

et tu as racheté pour Dieu,

grâce à ton sacrifice,

des hommes de toute tribu,

de toute langue, de tout peuple,

de toutes les nations.

Tu as fait d’eux un peuple de rois et de prêtres

pour notre Dieu,

et ils régneront sur la terre. (Apocalypse 5.9-10)

Préparons-nous activement pour la cité céleste en concrétisant d’ores et déjà la vision biblique de la mission. Honneur à Dieu et à l’Agneau!

Deux vidéos sur la mission d’après Jésus

Découvrez d’autres thèmes de théologie biblique

En consultant mon Répertoire de ressources sur la théologie biblique

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image