En général, que disons-nous à Dieu dans nos prières?

Apprendre à prier avec Paul - Éphésiens 1.15-23 (PMM #4)

Bienvenue dans Parle-moi maintenant, le podcast qui vous fait parcourir le Nouveau Testament un livre à la fois. Dans cet épisode, nous poursuivons notre série sur la lettre de Paul aux Éphésiens.

Dans ce quatrième épisode sur la lettre aux Éphésiens, Dominique Angers aborde la prière de Paul pour ses lecteurs en Éphésiens 1.15-23. Il en tire des enseignements pour notre propre vie de prière.

Retrouvez ICI les autres épisodes du podcast.

La vérité centrale d’Éphésiens 1.15-23

Prions davantage pour mieux connaître Dieu et pour mieux comprendre ce qu’il met à notre disposition.

Questions pour échange en groupe ou réflexion personnelle

  • De manière générale, avez-vous l’impression de savoir comment prier, de savoir quoi dire à Dieu?
  • Avez-vous déjà profité de l’exemple de l’apôtre Paul dans le domaine de la prière?
  • Êtes-vous convaincu que la prière peut faire une grande différence dans votre propre croissance spirituelle et dans celle des chrétiens que vous connaissez?
  • Expliquez la relation qui existe entre la prière de Paul dans notre texte et la bénédiction des versets 3 à 14.
  •  Sommes-nous portés à remercier Dieu pour ce qu’il fait dans les vie des autres chrétiens? Pourquoi?
  • À part la foi et l’amour, quelles sont les évidences de l’œuvre de Dieu dans la vie des chrétiens de notre entourage qui pourraient se traduire par des remerciements à Dieu?
  • Dans les versets 17 à 19, nous retrouvons les sujets d’intercession de Paul. Le résumé de sa demande apparaît au verset 17, et il est répété dans des mots différents au début du verset 18. Quel est l’essentiel de la requête de Paul en faveur des chrétiens?
  • Paul prie que les chrétiens comprennent trois choses (versets 18 et 19). Quelles sont-elles? Que signifie vraiment « comprendre » ces réalités?
  • Qu’est-ce qui explique qu’aux versets 20 à 23, Paul passe de l’intercession à la louange?
  • À quel sujet Paul loue-t-il Dieu dans les versets 20 à 23?
  • Ce texte vous donne-t-il envie de prier différemment pour vos frères et sœurs dans la foi?

À propos de Parle-moi maintenant (PMM)

Retrouvez tous les épisodes de PMM sur:

Comment s’abonner au blog de Dominique (PMM + autres billets)?

En vous abonnant au blog de Dominique, vous recevrez par courriel tous les épisodes de Parle-moi maintenant et tous les billets que signe Dominique sur une base régulière.

Comment faire? C’est tout simple: rendez-vous ici, puis entrez les informations demandées sur la droite de la page.

Version écrite de l’épisode PMM #4 (transcription)

En général, que disons-nous à Dieu dans nos prières? On parle souvent de l’importance de prier, mais il est tout aussi important de savoir comment prier, et l’apôtre Paul est un bon modèle à suivre dans ce domaine.

C’est la raison pour laquelle dans cet épisode, nous allons apprendre à prier avec Paul. Ce que nous avons en Éphésiens 1.15-23, c’est en réalité un rapport de prière: Paul indique comment il a l’habitude de prier pour les Éphésiens. Il est conscient que la croissance des chrétiens dépend totalement de l’action de Dieu, et c’est pour cela qu’il prie fidèlement et régulièrement.

Dans le plan de la lettre, cette prière intervient après la bénédiction (la louange) des versets 3 à 14. Il existe d’ailleurs un lien fort entre les deux textes. Paul commence en disant: « Pour toutes ces raisons […] » (verset 15). Autrement dit: « Parce que Dieu vous a déjà comblés de bénédictions (versets 3 à 14), je peux prier pour vous avec confiance. » En fait, dans cette prière, Paul prie que les bénédictions des versets 3 à 14 soient une réalité encore plus concrète et plus forte dans la vie des Éphésiens. Paul veut que les chrétiens s’approprient leurs bénédictions, et il prie à cet effet.

I. Reconnaissance

D’abord, Paul exprime sa gratitude à Dieu pour les Éphésiens, dans les versets 15-16.

15 Pour toutes ces raisons, moi aussi, après avoir entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre amour pour tous les membres du peuple saint, 16 je ne cesse de dire ma reconnaissance à Dieu à votre sujet quand je fais mention de vous dans mes prières.

Paul est reconnaissant pour deux évidences de l’œuvre de Dieu chez ses lecteurs: leur foi et leur amour. Leur foi au Seigneur Jésus (ce qui rappelle le tout premier verset de la lettre), et leur amour pour tous les membres du peuple saint, c’est-à-dire pour tous les chrétiens.

Cela m’amène à m’examiner:

  • Est-ce que je prends le temps régulièrement de remercier Dieu?
  • Plus précisément: est-ce que je suis porté à remercier Dieu pour ce qu’il fait dans la vie des autres croyants, et pas seulement dans la mienne?
  • Encore plus précisément: est-ce que je suis porté à remercier Dieu pour la foi et l’amour qu’il donne à mes frères et sœurs? Ce serait sans doute une bonne habitude à prendre, et cela changerait sûrement mon regard sur eux.

II. Intercession

Maintenant, qu’est-ce que Paul demande à Dieu pour les chrétiens?

Lisons les versets 17 à 19:

17 Je demande que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père qui possède la gloire, vous donne, par son Esprit, sagesse et révélation, pour que vous le connaissiez ; 18 qu’il illumine ainsi votre intelligence afin que vous compreniez en quoi consiste l’espérance à laquelle vous avez été appelés, quelle est la glorieuse richesse de l’héritage que Dieu vous fera partager avec les membres du peuple saint, 19 et quelle est l’extraordinaire grandeur de la puissance qu’il met en œuvre en notre faveur, à nous qui plaçons notre confiance en lui.

Au verset 17, Paul commence par résumer sa demande: « Je demande que […] Dieu […] vous donne, par son Esprit, sagesse et révélation, pour que vous le connaissiez. » Paul a déjà dit que les Éphésiens avaient été marqués du sceau de l’Esprit en 1.13. Ils ont déjà reçu l’Esprit. Ici, il prie que ce même Esprit leur transmette sagesse et révélation.

Ce concept n’est pas complètement nouveau. En Éphésiens 1.8-9, Paul a dit que Dieu avait donné pleine sagesse et pleine intelligence aux Éphésiens en leur faisant connaître le secret de son plan. Ici, il prie que Dieu leur donne sagesse et révélation pour mieux connaître Dieu.

Connaître Dieu dans la Bible, c’est être dans une relation personnelle avec lui, c’est vivre une certaine proximité et une certaine intimité avec lui. C’est possible uniquement quand Dieu se révèle par son Esprit.

Paul dit pratiquement la même chose, mais dans des mots différents, au début du verset 18: « qu’il illumine ainsi votre intelligence afin que vous compreniez […] ». Littéralement dans l’original, c’est: « qu’il illumine les yeux de votre cœur ». Mais dans la Bible, le cœur n’est pas toujours si différent de l’intelligence. Il n’y a pas cette dichotomie entre le cœur et la tête comme dans la pensée contemporaine occidentale.

Qu’est-ce que cela signifie? C’est le contraire de « l’intelligence obscurcie » dont il sera question en 4.18. Mais l’illumination de l’intelligence, ce n’est pas un phénomène purement cérébral, comme quand on crie « Eurêka! » après avoir résolu un problème de mathématiques. L’illumination du cœur ou de l’intelligence, c’est une prise de conscience qui oriente toute l’existence.

Paul veut absolument que ses lecteurs comprennent trois choses, et cela va changer leur vie (comme la nôtre), selon les versets 18-19.

Il veut qu’ils comprennent :

A. en quoi consiste l’espérance à laquelle Dieu les a appelés (verset 18b)

Nous qui sommes appelés au salut, sommes-nous « tirés vers l’avant et vers le haut » par notre espérance? Occupe-t-elle nos pensées?

Paul veut aussi que les chrétiens comprennent:

B. quelle est la glorieuse richesse de l’héritage qu’ils partageront (verset 18c)

On pourrait aussi traduire: « quelle est la glorieuse richesse de l’héritage que Dieu possède dans la personne des saints ». Nous appartenons à Dieu. D’une certaine manière, nous sommes son héritage. L’Église a une valeur inestimable aux yeux de Dieu, notamment parce que Dieu nous voit dans notre union avec Christ.

Les deux premières réalités à comprendre rappellent les versets 11 à 14 de la bénédiction.

Enfin, Paul prie que les chrétiens comprennent:

C. quelle est l’extraordinaire grandeur de la puissance que Dieu met en œuvre en leur faveur (verset 19)

Nous savons, nous comprenons que Dieu est puissant. Mais est-ce que nous comprenons qu’il est puissant pour nous? Pas seulement pour les autres croyants, mais pour moi? L’immense puissance de Dieu peut faire encore bien davantage dans ma vie, et souvent je l’oublie.

Plutôt que de décliner tout ce que la puissance de Dieu peut encore faire en nous, Paul choisit de décrire ce que cette puissance a déjà fait. Cela devrait nous encourager. Il passe, avec les versets 20 à 23, de l’intercession à la louange. Cette louange rebondit sur la fin de l’intercession.

III. Louange

Cette puissance, en effet, il l’a déployée dans toute sa force 20 en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste. 21 Là, Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent, mais aussi dans le monde à venir. 22 Dieu a tout placé sous ses pieds, et Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Église 23 qui est son corps, lui en qui habite la plénitude du Dieu qui remplit tout en tous.

Ce que Paul affirme ici, c’est que la puissance de Dieu qui agit en nous, c’est cette même puissance qui a ressuscité Christ d’entre les morts et qui l’a fait siéger à la droite de Dieu. Cette session indique que sa mission est terminée et réussie (Paul fait allusion au Psaume 110.1, qui annonce que le Messie siégera à la droite de Dieu). Dans le monde céleste, Christ règne avec Dieu sur tout l’univers. Il est au-dessus de tous les anges déchus, de toutes les puissances hostiles énumérées au verset 21 (cette précision représente aussi un accomplissement du Ps 110.1, qui annonce que Dieu mettra tous les ennemis du Messie sous ses pieds). Pour Paul, les ennemis du Ps 110 sont les puissances hostiles maintenant soumises à Christ.

Et Dieu a tout placé sous ses pieds (verset 22): voilà cette fois un accomplissement du Psaume 8.7. Christ domine toutes choses!

Nous arrivons maintenant à la fin de la louange et de notre texte. « Dieu a donné Christ pour chef [littéralement pour tête] à l’Église qui est son corps. » Christ est la tête de l’Église, qui est son corps. Voilà une métaphore de l’Église courante chez Paul, elle est le corps de Christ.

Il y a ici un jeu entre les pieds et la tête. Tout est placé sous les pieds de Christ (verset 22), il domine toutes choses, et Christ est la tête (le chef) de l’Église, la tête du corps. De toute évidence, les métaphores se croisent.

Mais le plus difficile à saisir, c’est la fin du verset 23: « lui en qui habite la plénitude du Dieu qui remplit tout en tous ». En d’autres termes: en Christ habite la plénitude de Dieu, et Dieu remplit tout en tous, c’est-à-dire qu’il règne sur tout l’univers.

Il y a une autre manière de traduire le verset 23, et elle figure dans les notes de la Semeur 2015: « il l’a donné pour chef à l’Église qui est son corps, où se manifeste pleinement celui qui remplit tout en tous ». Selon cette lecture, dans l’Église se manifeste pleinement celui qui remplit tout en tous, c’est-à-dire celui qui domine sur tout l’univers. Il s’agit soit de Dieu, soit de Christ (c’est vrai pour l’un comme pour l’autre).

Les deux lectures du verset 23 sont possibles et tout à faire conformes à l’enseignement de cette lettre.

Qu’avons-nous vu dans ce texte?

Vérité centrale: Prions davantage pour mieux connaître Dieu et pour mieux comprendre ce qu’il met à notre disposition.

Prions cela pour nous-même, mais aussi pour les autres chrétiens, nos proches, nos amis et ceux que nous connaissons moins bien dans notre Église locale. Axons nos sujets de prière sur le progrès spirituel, pas seulement sur les circonstances de vie.

Prière

Père céleste, merci pour la foi et l’amour que tu as donnés aux chrétiens de mon Église. Par l’Esprit, donne-nous sagesse et révélation pour mieux te connaître. Illumine notre intelligence pour que nous comprenions l’objet de notre espérance, le fait que nous sommes comme un héritage précieux à tes yeux, et l’extraordinaire grandeur de la puissance que tu mets en œuvre en notre faveur (souvent à notre insu). Loué sois-tu pour cette puissance, que tu as déployée en ressuscitant Christ et en le faisant siéger à ta droite. Loué sois-tu pour la victoire de Christ sur tous ses ennemis qui sont dorénavant sous ses pieds, et pour sa domination sur tout l’univers. Nous sommes fiers d’être l’Église, le corps dont il est la tête, amen.

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

  • Nicolas Maalouf

    Merci Dominique pour tes partages à travers les « Parle-Moi Maintenant ».
    Question : cela ne te démangeait-il donc pas de remplacer « maintenant » par « AUJOURD’HUI » ?? 😉
    Que Dieu te bénisse cher frère !

    • Dominique Angers

      Hahaha! Bien vu, Nicolas! Effectivement, la tentation était grande…