Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus (Évangile selon Marc 1.1)

Dans le premier verset de l'Évangile selon Marc, l'auteur nous met l'eau à la bouche: il annonce déjà les grands thèmes de l'ensemble de son récit.

Bienvenue dans Parle-moi maintenant, le podcast qui vous fait parcourir le Nouveau Testament un livre à la fois.

Dans l’épisode #1 de PMM sur l’Évangile selon Marc, nous verrons à quoi correspond le « commencement » dont Marc nous parle dans le premier verset de son livre. Nous verrons également ce que Marc entend par le terme « Évangile » (Bonne Nouvelle), qui provient de l’Ancien Testament. Enfin, nous découvrions pourquoi Marc introduit d’entrée de jeu deux titres de Jésus: Messie et Fils de Dieu.

Dans cette autre vidéo, je vous présente la série sur l’Évangile selon Marc.

Dans les coulisses de l’épisode sur Marc 1.1

Dans l’article 14 difficultés d’interprétation en Marc 1.1, je vous amène dans les coulisses de la production de la première vidéo de la série avec un billet sur les nombreux défis d’interprétation que pose le texte de Marc 1.1. C’est en quelque sorte un complément du premier épisode de PMM-Marc, pour celles et ceux qui souhaitent creuser le texte encore davantage.

Le message central de Marc 1.1-13

Revivons les débuts de l’annonce de la Bonne Nouvelle par excellence. 

Questions pour échange en groupe ou réflexion personnelle (Marc 1.1)

  • Quel personnage autre que Jésus le « commencement » de la Bonne Nouvelle met-il en scène?
  • Qu’est-ce qui a commencé exactement avec Jean-Baptiste?
  • Quel éclairage le prophète Esaïe apporte-t-il sur le sens de l’expression « la Bonne Nouvelle »?
  • Pour Marc, que communique le titre de « Messie »?
  • Pour Marc, que communique le titre de « Fils de Dieu »?
  • À quels points cruciaux de l’Évangile selon Marc les titres de « Messie » et de « Fils de Dieu » interviennent-ils?
  • Dans quel sens pouvons-nous affirmer que Marc 1.1 annonce le thème du récit de Marc?
  • En tant que chrétiens, comment nous assurer que la Grande Nouvelle conserve sa fraîcheur dans notre vie?
  • Pour Marc, le contenu de la Bonne Nouvelle fait du bien dans l’épreuve. Qu’en pensez-vous? Songez-vous à des exemples qui illustrent cette réalité?
  • Concrètement, comment veiller à ce que la diffusion de la Bonne Nouvelle ait non seulement un commencement avec Jean-Baptiste, mais  aussi une suite par notre intermédiaire?
  • Quelles raisons avons-nous d’adorer Jésus?

Où trouver tous les billets de « Parle-moi maintenant » (avec vidéos + autres ressources)?

Rendez-vous à cet endroit précis sur mon blog. Vous y trouverez tous les billets sur la lettre aux Éphésiens et sur l’Évangile selon Marc.

Comment vous abonner à la série d’épisodes sur l’Évangile selon Marc?

L’option qui offre le plus de ressources consiste à vous abonner à mon blog (c’est-à-dire à ma newsletter). Vous pouvez le faire au bas de cet article. Ainsi, vous recevrez par courriel non seulement les vidéos de la série, mais aussi: a) les billets complets de la série, qui comprennent des compléments (par exemple des questionnaires qui peuvent être utilisés pour la réflexion personnelle ou les échanges en groupe; b) mes autres billets sur plein de sujets, y compris bien entendu sur l’Évangile selon Marc (j’ai pas mal d’idées en gestation pour compléter les vidéos par des articles sur des aspects précis de cet évangile).

Mais ce n’est pas votre seule option! Vous pouvez aussi:

Mes autres billets sur l’Évangile selon Marc

Une sélection de mes billets sur les autres évangiles (Matthieu, Luc et Jean) et sur les quatre évangiles

Version écrite de l’épisode PMM Marc #1 (transcription)

Dans ce tout premier épisode de cette série sur l’Évangile selon Marc, on se limite à un seul verset, le premier, qui nous permet d’aborder le « commencement » de la Bonne Nouvelle de Jésus. Ce premier verset ouvre la première grande partie du récit de Marc, qui couvre les versets 1 à 13, et qui constitue le prologue de l’oeuvre. Dans ce prologue, Marc nous présente le début de la proclamation de la Bonne Nouvelle.

En gros, dans ce prologue, Marc nous dit: revivons ensemble les débuts de l’annonce de la Bonne Nouvelle par excellence! Les 8 premiers versets du prologue de Marc mettent en scène le précurseur de Jésus, Jean-Baptiste. 

Lisons le verset 1:

1 Ici commence l’Évangile de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Ce verset annonce à la fois le thème du récit entier de Marc: l’Évangile de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, et le thème plus précis du prologue: « Ici commence l’Évangile de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. » C’est le prologue qui nous parle du commencement. Mais l’ensemble de l’oeuvre de Marc présente l’Évangile de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. 

Ce premier verset est court mais très dense, chaque mot est important. C’est la raison pour laquelle je vais m’arrêter sur chaque expression.

Le tout premier mot du texte, traduit par « Ici commence » dans la version du Semeur, signifie littéralement « commencement » ou « début ». Ce début de l’Évangile concerne en bonne partie le personnage de Jean-Baptiste. Dans les versets 2 et 3, on verra que l’Ancien Testament annonce sa venue. Dans les versets 4 à 8, Marc décrit son activité et il résume son message. Et dans les versets 9 à 11, Jean-Baptiste baptise Jésus dans le Jourdain. Tout cela, c’est le commencement de la proclamation de la Bonne Nouvelle, et c’est avec Jean-Baptiste que cette proclamation commence. 

Bien entendu, les prophètes de l’Ancien Testament ont aussi annoncé par avance la Bonne Nouvelle en leur temps, mais là, quelque chose a changé. Une nouvelle situation apparaît. Les promesses des prophètes sont en train de s’accomplir. La réalité attendue est présente. Jésus est là. 

Le mot suivant c’est l’Évangile. Ce qui commence, c’est l’Évangile. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le mot « Évangile » ne fait pas référence ici au livre qu’on est en train de lire. Il n’avait pas encore ce sens à l’époque. Le terme Évangile signifie « bonne nouvelle ». On pourrait traduire littéralement: « commencement de la Bonne Nouvelle ». Mais comment comprendre cette expression? Pour Marc, l’Évangile, c’est la proclamation de la Bonne Nouvelle par des messagers. Une heureuse nouvelle est proclamée haut et fort, et c’est cela, l’Évangile. 

Dans son prologue (les versets 1 à 13), Marc nous raconte comment la proclamation de la Grande Nouvelle a commencé: et c’est avec Jean-Baptiste qu’elle a débuté. Mais d’une certaine manière, Marc annonce ici le thème central de l’ensemble de son récit: dans la suite, il va développer le contenu de la Bonne Nouvelle à propos de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Il va décrire sa vie, sa mort et sa résurrection. C’est aussi cela, la Bonne Nouvelle.

Autre point important: quand il nous parle de l’Évangile ou de la Bonne Nouvelle, Marc s’appuie sur l’Ancien Testament. La Bonne Nouvelle annoncée dans l’Ancien Testament, c’est parfois la nouvelle selon laquelle:

  • Dieu a vaincu ses ennemis, il est victorieux, comme dans le Ps 68.12;
  • Dieu procure le salut comme dans le Ps 96.2.

Mais les textes les plus importants de l’Ancien Testament à ce propos proviennent du prophète Esaïe, car Marc s’appuie souvent sur ce prophète, comme on le verra dès les versets 2 et 3 du prologue. Or Esaïe annonce une ère future de rétablissement pour le peuple de Dieu. Le problème, c’est que le peuple d’Israël s’est éloigné de son Dieu et qu’il en a payé le prix en subissant l’exil et la domination des puissances étrangères. Dans le livre de la consolation d’Esaïe (qui commence au chapitre 40 du prophète), une bonne nouvelle d’envergure inégalée est proclamée: Dieu vient pour porter secours à son peuple et pour le rassembler de nouveau (Es 40.9-11). Et ce projet ne se limite pas à Israël: toutes les nations peuvent y participer. Dieu régnera et il manifestera son règne de façon particulièrement éclatante (Es 52.7). Et Dieu sauvera son peuple (Es 61.1). Tous ces textes nourrissent au sein d’Israël l’espérance de l’intervention de Dieu en faveur de son peuple dans le futur. Un jour, Dieu viendra, Dieu régnera, Dieu sauvera. L’Évangile de Jésus-Christ pour Marc, c’est la proclamation de l’accomplissement de toutes ces promesses d’Esaïe dans la personne de Jésus.

Marc nous parle de l’Évangile de Jésus-Christ, ou de l’Évangile à propos de Jésus-Christ. Jésus est appelé « Christ » (Christos en grec), qui signifie « Messie » ou « oint » (une référence à celui qui a reçu une onction, souvent une onction d’huile, pour signaler son rôle particulier). Pour Marc, ce n’est pas tout simplement un nom: « Jésus-Christ ». Non, pour Marc, c’est aussi un titre: il est le Messie. On pourrait d’ailleurs traduire: « l’Évangile de Jésus, le Messie, le Fils de Dieu ». Dans quel sens Jésus est-il le Messie? Encore une fois, c’est un concept juif, qui provient de l’Ancien Testament. Marc a à l’esprit un personnage royal. Jésus est le grand Roi qui vient exercer le Règne de Dieu sur terre. Il est le descendant de David, l’héritier du trône davidique. En 2 S 7.16, Dieu avait promis à David que son trône serait inébranlable à perpétuité. Cette promesse a nourri les attentes messianiques auprès du peuple. Enfin, Dieu a accompli sa promesse: Jésus est le Messie promis. 

Et il est aussi le Fils de Dieu. Qu’est-ce que cela signifie? Dans l’Ancien Testament, le roi est parfois appelé le fils de Dieu, parce qu’il est le représentant de Dieu sur terre. C’est le cas en 2 S 7.14 et dans le Ps 2.7. En d’autres termes, « fils de Dieu », c’est aussi une expression messianique qui désigne le grand Roi choisi par Dieu. Et dans certains textes de l’Évangile selon Marc, les expressions « Messie » et « Fils de Dieu » sont très proches: les 2 indiquent que Jésus est le Roi par excellence! Pourtant, aux yeux de Marc, l’expression « Fils de Dieu » implique davantage que la royauté de Jésus. Elle souligne sa dignité infinie, sa proximité de Dieu, sa relation tout à fait unique avec Dieu. L’expression « Fils de Dieu » suggère même la divinité de Jésus. Et effectivement, dans la suite du récit, on verra que Jésus accomplit régulièrement ce que Dieu seul peut accomplir.

Enseignements principaux

Que devons-nous retenir de ce verset si riche? 4 enseignements principaux:

  • Premièrement, un nouveau commencement s’est produit dans l’histoire. Il s’est passé quelque chose d’inédit. Et c’est autour de la figure de Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus, que ce nouveau commencement a lieu, comme on le verra dans les versets suivants. 
  • Deuxièmement, l’oeuvre de Marc présente le contenu de la Bonne Nouvelle. Voilà un bon résumé du récit de Marc. Marc nous raconte la vie, la mort et la résurrection de Jésus. C’est cela, la Bonne Nouvelle qui mérite d’être proclamée haut et fort.
  • Troisièmement, la Bonne Nouvelle est centrée sur une personne. La personne de Jésus. L’Évangile selon Marc est comparable à certains égards aux biographies gréco-romaines de l’époque. C’est la vie de Jésus que nous allons découvrir dans la suite. Ne nous focalisons donc pas trop sur les disciples, sur les adversaires de Jésus, sur Satan et les démons. Gardons plutôt les yeux fixés sur Jésus. Le personnage principal, c’est lui.
  • Et quatrièmement, Marc donne à ses lecteurs les clés pour comprendre qui est vraiment Jésus. En tant que lecteurs de Marc, nous sommes privilégiés. Marc nous dit dès le départ que Jésus est le Messie et qu’il est le Fils de Dieu. Nous avons donc une longueur d’avance sur de nombreux personnages du récit, qui auront bien du mal, comme nous le verrons, à saisir l’identité réelle de Jésus. Pour Marc, « Messie » et « Fils de Dieu » sont les 2 titres principaux de Jésus. La preuve? En Mc 8.29, un tournant majeur du récit se produit lorsque Jésus demande aux disciples: « Et vous, qui dites-vous que je suis? » Pierre répond: « Tu es le Messie. » Et le point culminant de la révélation de l’identité de Jésus, c’est quand l’officier romain, voyant de quelle manière Jésus est mort, s’exclame en Mc 15.39: « Cet homme était vraiment le Fils de Dieu! » Ainsi en Mc 1.1, Marc annonce déjà les temps forts de son récit.

Applications pratiques

Enfin, comment pouvons-nous nous approprier ce premier verset? Quelques applications pratiques.

  • Premièrement, le récit de Marc reste une grande nouvelle pour les chrétiens. Cette nouveauté extraordinaire, on peut la revivre chaque jour. Ne laissons pas la Bonne Nouvelle perdre de sa fraîcheur dans notre coeur. 
  • Deuxièmement, le rappel de la Bonne Nouvelle fait du bien dans l’épreuve. Marc écrit sans doute depuis Rome, et il a tout particulièrement à l’esprit des chrétiens qui ont subi ou qui subiront la persécution dans la capitale de l’empire ou ailleurs. Il est convaincu que le message concernant le message de Jésus le Messie, le Fils de Dieu, est une véritable puissance qui peut soutenir les gens dans les pires épreuves, en particulier dans la persécution à cause de l’Évangile.
  • Troisièmement, la proclamation de la Bonne Nouvelle se poursuit avec nous. Si la proclamation de la Bonne Nouvelle a eu un commencement (avec Jean-Baptiste), elle a aussi une suite. A nous de prendre le relais.
  • Et quatrièmement, Marc invite les chrétiens à adorer Jésus. C’est déjà le cas quand il déclare que Jésus est le Fils de Dieu. Préparons-nous à contempler la grandeur de Jésus dans la suite du récit. 

Prière

« Père céleste, merci d’avoir permis que la Bonne Nouvelle de Jésus parvienne jusqu’à nous. Au fil de notre lecture de l’Évangile selon Marc, aide-nous à saisir davantage le sens et les implications de cette Grande Nouvelle. Qu’elle nous console dans nos épreuves et nous soutienne dans nos difficultés. Aide-nous également à contribuer à sa diffusion à notre échelle. Enfin, nous voulons adorer Jésus, le Fils de Dieu. Amen. »

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

>