Trop occupé pour réfléchir à la signification de Noël

La frénésie des achats pour Noël, les événements de fin d’année qui se succèdent, la course au travail pour tout boucler avant les congés – tout ceci ne nous aide pas à réfléchir en toute quiétude à la vraie signification de Noël…

Dans son classique Tactique du diable, C.S. Lewis met en scène une situation peu banale. Un vieux démon tentateur donne des conseils à une nouvelle recrue (un jeune démon inexpérimenté) pour l’aider à faire chuter un chrétien. Ses conseils sont réunis sous la forme de 31 lettres.  

Ce livre intemporel est si populaire et marquant que des gens ont composé d’autres lettres dans le même style pour prolonger l’œuvre de Lewis. Comme cet auteur qui a imaginé une version « période de Noël »

Comment s’attaquer aux chrétiens, quand on est un démon, pendant la période de l’Avent?

Le maître expérimenté conseille ceci au plus jeune démon[1]:

Assure-toi que ton protégé soit suffisamment occupé et distrait. L’important est qu’il ne parvienne pas à méditer sur l’incarnation – cette vérité terrible pour nous. Heureusement, le potentiel de distractions est énorme durant le mois qui précède Noël. Fais en sorte qu’il prenne une tonne d’engagements. Assure-toi qu’il ne rate pas une seule fête et qu’il se sente obligé de choisir méticuleusement un cadeau pour chacune de ses connaissances. 

Pousse-le à assister à tous les concerts, à participer à tous les soupers et événements caritatifs possible. Si son calendrier n’est pas rempli, tu auras échoué. Épuise-le. Fatigue-le de toutes les manières concevables. Qu’il ne cesse de faire ceci et cela, et si cette tactique ne fonctionne pas, plonge-le dans un océan de divertissements. 

L’important, c’est qu’il n’ait ni le temps ni l’occasion de réfléchir à la signification des célébrations de Noël. 

Que comptez-vous faire cette année pour méditer sur la signification de Noël – et ainsi contrer la stratégie sournoise de l’ennemi?

Méditez sur la signification de Noël en consultant les articles suivants (et d’autres encore):


[1] Ceci n’est pas une traduction exacte, mais plutôt un résumé et une adaptation de la première partie de la lettre imaginée par l’auteur. La version originale se trouve ICI.

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

>