Le philosophe Charles Taylor à l’Assemblée Nationale du Québec pour parler de laïcité (vidéo)

Le philosophe canadien Charles Taylor est une véritable référence mondiale en matière de laïcité et de sécularisation. Fréquemment cité par les théologiens et pasteurs protestants, il continue, à 87 ans, d'être très engagé dans le débat public sur la laïcité au Québec.

Dans le cadre des consultations publiques sur le projet de loi 21 portant sur la laïcité de l’État au Québec, le philosophe canadien Charles Taylor a présenté sa position à l’Assemblée Nationale, le 7 mai 2019. Il s’oppose vigoureusement au projet de loi du gouvernement québécois, qui a l’intention d’interdire le port de signes religieux aux employés de l’état en position d’autorité (y compris aux enseignants des écoles publiques).

Voici la vidéo de l’intervention de Taylor (en français) à l’Assemblée Nationale du Québec (son court exposé est suivi d’une période d’échange). Il est accompagné de Jocelyn Maclure, coauteur avec Taylor de Laïcité et liberté de conscience

Charles Taylor à l’Assemblée Nationale du Québec le 7 mai 2019

Taylor distingue deux sens du terme « laïcité », deux régimes dont la finalité n’est pas la même. Ailleurs, il parle d’une « laïcité ouverte » et d’une « laïcité fermée ». Il défend pour sa part une forme de « laïcité ouverte ».

À 87 ans, Taylor est très engagé dans le débat public québécois actuel sur la laïcité. Il est bien présent dans les médias et est régulièrement interviewé sur les chaînes d’informations canadiennes.

Qui est Charles Taylor? 

Bien que Taylor soit mondialement connu, beaucoup ignorent qu’il s’exprime très bien en français (il a rédigé ses nombreux ouvrages en anglais, mais plusieurs ont été traduits en français). 

Je relève quelques éléments tirés de sa page Wikipédia:

  • Taylor est né au Québec d’un père anglophone et d’une mère francophone.
  • Il s’est formé à l’Université McGill (à Montréal) et à Oxford.
  • Il est professeur émérite de science politique et de philosophie à l’Université McGill, où il a enseigné de 1961 à 1997. 
  • Sa réflexion se situe au carrefour de nombreux courants de pensée et disciplines: la philosophie analytique, la phénoménologie, l’herméneutique, la philosophie morale, le philosophie et la religion, l’anthropologie, la sociologie, la politique et l’histoire.
  • Ses écrits sont traduits en plus de vingt langues.
  • En 2007-2008, il a coprésidé la « Commission Bouchard-Taylor » (avec le sociologue et historien Gérard Bouchard), qui portait sur les pratiques d’accommodement liées aux différences culturelles.  

À propos de cette Commission Bouchard-Taylor, on prendra note de l’ouvrage important paru en 2018 sous la direction de Solange Lefebvre et de Guillaume St-Laurent, Dix ans plus tard : La commission Bouchard-Taylor, succès ou échec? Il fut rédigé par un collectif de chercheurs comprenant Gérard Bouchard et Charles Taylor.

Un philosophe très apprécié des protestants

Le philosophe Charles Taylor

Taylor est bien connu dans les milieux protestants. Par exemple, dans un ouvrage dont la traduction française vient de paraître (Dieu, le débat essentiel. Une invitation pour les sceptiques, Clé, 2019), Tim Keller appuie une grande partie de son propos sur les catégories proposées par Taylor dans L’âge séculier. Keller n’a jamais caché l’influence considérable que Taylor a exercé sur sa conception de la sécularisation dans les sociétés occidentales. 

Dans L’âge séculier, Taylor avance que la sécularisation ne signifie pas la disparition de la foi, mais plutôt sa transposition dans de nouveaux registres. En d’autres termes, les sociétés d’aujourd’hui ne sont pas moins religieuses ni spirituelles que les sociétés d’antan. Leur rapport à la croyance s’est néanmoins métamorphosé. À ce titre, l’analyse de Taylor est innovante et largement acceptée.

Un groupe d’auteurs protestants évangéliques proches de la Gospel Coalition a publié un ouvrage qui détaille l’impact des travaux de Taylor sur le ministère chrétien: Our Secular Age: Ten Years of Reading and Applying Charles Taylor. Une vidéo en fait la présentation

Le professeur de philosophie James K.A. Smith a pour sa part publié un ouvrage (en anglais) qui vulgarise habilement l’argumentaire de Taylor dans L’âge séculier (en cliquant sur le lien qui précède vous accéderez à une interview écrite et vidéo de l’auteur).    

Pour aller plus loin

Pour connaître la position du CNEF (Conseil national des évangéliques de France) sur la laïcité, lisez mon article 7 questions sur les protestants évangéliques.

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image