22 choses que la résurrection de Christ change dans notre vie

Voici vingt-deux effets de la résurrection de Christ dans notre vie. Ce n’est qu’un point de départ: il y en a bien d’autres! Que ce recueil de textes riches nous amène à célébrer le Ressuscité de tout notre cœur.

1. Notre foi est solide car elle repose sur un fait historique: la résurrection de Christ!

En 1 Corinthiens 15.12-20, l’apôtre Paul défend le caractère historique de la résurrection de Christ. En fait, il reconnaît que, si Christ n’est pas véritablement ressuscité, alors la foi chrétienne s’effondre. 

Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication n’a plus de contenu, et votre foi est sans objet. (1 Corinthiens 15.14)

L’enjeu est de taille. Cela étant, Paul n’a aucun doute:

Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie (…) (1 Corinthiens 15.20)

2. Sa résurrection éveille notre foi!

Le point précédent souligne que notre foi est fondée sur un fait historique. Mais ce fait objectif (la résurrection) est bien plus qu’une simple « garantie » qui confirme notre foi. Si nous avons reçu des yeux pour voir et un cœur pour comprendre, le fait de la résurrection suscite et nourrit notre foi!

À ce titre, l’expérience de Jean, le disciple que Jésus aimait, sert de modèle à notre propre expérience:

8Alors l’autre disciple, celui qui était arrivé le premier, entra à son tour dans le tombeau. Il vit, et il crut. 9En effet, jusque-là ils n’avaient pas encore compris que Jésus devait ressusciter, comme l’avait annoncé l’Écriture. (Jean 20.8-9)

3. Sa résurrection nous remplit de joie!

Nous partageons la joie des premiers disciples:

19Ce même dimanche, dans la soirée, les disciples étaient dans une maison dont ils avaient verrouillé les portes, parce qu’ils avaient peur des Juifs.

Jésus vint : il se trouva là, au milieu d’eux, et il leur dit : Que la paix soit avec vous!

20Tout en disant cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie parce qu’ils voyaient le Seigneur. (Jean 20.19-20)

4. Nous sommes « heureux » parce que nous croyons dans le Ressuscité sans l’avoir vu!

C’est ce qu’affirme Jésus lorsqu’il s’adresse à Thomas, dont les doutes viennent d’être dissipés:

– Parce que tu m’as vu, tu crois! lui dit Jésus. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. (Jean 20.29)

5. En contemplant le Ressuscité, nous ne pouvons que l’adorer!

Avec les premiers disciples, nous reconnaissons que Christ est divin, et nous nous prosternons devant sa gloire:

16Les onze disciples se rendirent en Galilée, sur la colline que Jésus leur avait indiquée. 17Dès qu’ils l’aperçurent, ils l’adorèrent. (Matthieu 28.16-17)

6. Grâce à la résurrection de Christ, sa crucifixion prend un tout autre sens: elle est notre source de délivrance!

Dans un premier temps, les disciples d’Emmaüs (voir mon billet sur ce texte) ont tout faux. Pourtant, leurs paroles pleines d’ironie (éclairées par les répliques de Jésus) nous orientent vers le vrai sens de la croix. 

21Nous avions espéré qu’il était celui qui devait délivrer Israël. Mais hélas! Voilà déjà trois jours que tout cela est arrivé. (…) 

Alors Jésus leur dit : 25Ah! hommes sans intelligence! Vous êtes bien lents à croire tout ce que les prophètes ont annoncé. 26Le Messie ne devait-il pas souffrir toutes ces choses avant d’entrer dans sa gloire? (Luc 24.21, 25-26)

Ici, le lecteur se régale, parce qu’il en sait plus que les pèlerins d’Emmaüs. Les disciples sont déçus parce que Christ n’a pas délivré Israël selon leurs attentes. En réalité, par sa mort sur la croix, Christ a accompli une délivrance qui surpasse de loin celle qu’ils anticipaient, dont Israël ne sera d’ailleurs pas le seul bénéficiaire.

7. La résurrection de Christ change notre manière de lire l’Ancien Testament!

C’est ce que nous apprend la suite du texte biblique cité au point précédent:

26Le Messie ne devait-il pas souffrir toutes ces choses avant d’entrer dans sa gloire? 27Alors, commençant par les livres de Moïse et parcourant tous ceux des prophètes, Jésus leur expliqua ce qui se rapportait à lui dans toutes les Écritures. (Luc 24.26-27)

À ce propos, nous pouvons également relire un texte cité au point 2:

8Alors l’autre disciple, celui qui était arrivé le premier, entra à son tour dans le tombeau. Il vit, et il crut. 9En effet, jusque-là ils n’avaient pas encore compris que Jésus devait ressusciter, comme l’avait annoncé l’Écriture. (Jean 20.8-9)

8. Le Ressuscité est notre Roi, le Souverain par excellence: il a été élevé pour siéger (régner) à la droite de Dieu!

Dans son discours prononcé le jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre déclare:

32Dieu a ressuscité ce Jésus dont je parle : nous en sommes tous témoins. 33Ensuite, il a été élevé pour siéger à la droite de Dieu. (Actes 2.32-33a)

9. Depuis la droite de Dieu où il règne, le Ressuscité a répandu l’Esprit Saint sur nous!

Cette réalité glorieuse apparaît dans la suite du texte cité au point précédent:

32Dieu a ressuscité ce Jésus dont je parle : nous en sommes tous témoins. 33Ensuite, il a été élevé pour siéger à la droite de Dieu. Et maintenant, comme Dieu l’a promis, il a reçu du Père l’Esprit Saint et il l’a répandu sur nous. (Actes 2.32-33)

10. Le Ressuscité intercède pour nous!

Quel réconfort!

33Qui accusera encore les élus de Dieu? Dieu lui-même les déclare justes. 34Qui les condamnera? Christ est mort, bien plus: il est ressuscité! il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous. (Romains 8.33-34)

11. Nous ne craignons plus les puissances du mal car le Ressuscité les a vaincues!

Paul écrit:

Cette puissance, en effet, [Dieu] l’a déployée dans toute sa force 20en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité et l’a fait siéger à sa droite, dans le monde céleste. 21Là, Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent, mais aussi dans le monde à venir. 22Dieu a tout placé sous ses pieds (…) (Éphésiens 1.19-22)

Voir mon billet sur Éphésiens 1.15-23

12. Le Ressuscité est le chef de l’Église, qui est son corps!

C’est ce que nous voyons dans la suite du texte cité au point précédent:

22Dieu a tout placé sous ses pieds, et Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Église 23qui est son corps, lui en qui habite la plénitude du Dieu qui remplit tout en tous. (Éphésiens 1.22-23)

13. Nous sommes ressuscités avec Christ et nous siégeons avec lui dans le monde céleste!

Paul décrit cette réalité extraordinaire dans sa lettre aux Éphésiens:

Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités les uns et les autres et nous a fait siéger les uns et les autres dans le monde céleste. (Éphésiens 2.6)

14. La puissance de sa résurrection agit dans notre vie!

C’est ce que nous découvrons lorsque nous lisons attentivement la prière de Paul:

18qu’il illumine ainsi votre intelligence afin que vous compreniez (…) 19quelle est l’extraordinaire grandeur de la puissance qu’il met en œuvre en notre faveur, à nous qui plaçons notre confiance en lui. Cette puissance, en effet, il l’a déployée dans toute sa force 20en la faisant agir en Christ lorsqu’il l’a ressuscité (…) (Éphésiens 1.18-20)

Visionnez mon podcast sur Éphésiens 1.15-23.

15. Parce que l’Église est unie au Ressuscité, persécuter les chrétiens revient à persécuter Jésus!

Voilà ce que l’on peut déduire des paroles qu’adresse Jésus à Saul sur le chemin de Damas:

4 [Saul] tomba à terre et entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? – Qui es-tu, Seigneur? demanda-t-il. La voix reprit : 5 Je suis, moi, Jésus, que tu persécutes. (Actes 9.4-5)

Saul persécute l’Église. Pourtant, Jésus lui pose la question: « Pourquoi me persécutes-tu? »

16. Sa résurrection garantit notre future résurrection!

Citons quelques textes, qu’il vaut la peine de méditer (d’autant plus que, à notre époque, nous sommes portés à ne réfléchir qu’à l’« ici » et au « maintenant »):

Car si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la sienne. (Romains 6.5)

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à votre corps mortel par son Esprit qui habite en vous. (Romains 8.11)

Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. (1 Corinthiens 15.20)

17. Sa résurrection garantit le futur anéantissement du dernier ennemi – la mort!

Ô combien ce jour sera beau!

23bChrist est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson; ensuite, au moment où il viendra, ceux qui lui appartiennent ressusciteront à leur tour. 24Puis viendra la fin, lorsque Christ remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir réduit à l’impuissance toute Domination, toute Autorité et toute Puissance hostiles.

25Il faut, en effet, qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous ses ennemis sous ses pieds26Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. (1 Corinthiens 15.23b-26)

18. Nous menons une vie nouvelle: nous sommes « vivants pour Dieu »!

La résurrection de Christ a d’immenses répercussions sur notre manière de vivre au quotidien:

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en relation avec sa mort afin que, comme Christ a été ressuscité par la puissance glorieuse du Père, nous aussi, nous menions une vie nouvelle. (Romains 6.4)

8Or, puisque nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. 9Car nous savons que Christ ressuscité ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. 10Il est mort une fois pour toutes. Mais à présent, il est vivant et il vit pour Dieu. 11Ainsi, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché, et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. (Romains 6.8-11)

12Que le péché n’exerce donc plus sa domination sur votre corps mortel pour vous soumettre à ses désirs. 13Ne mettez pas vos membres et organes à la disposition du péché comme des armes au service du mal. Mais puisque vous étiez morts et que vous êtes maintenant vivants, offrez-vous vous-mêmes à Dieu et mettez les membres et organes de votre corps à sa disposition comme des instruments pour faire ce qui est juste. (Romains 6.12-13)

19. Nous n’avons pas à craindre la mort car le Ressuscité nous donne la vie éternelle!

Voici une parole puissante et rassurante de Jésus, prononcée juste avant la résurrection de Lazare:

25 – Moi, je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. 26Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? (Jean 11.25-26)

20. Le Ressuscité nous envoie en mission; il est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde!

Le mandat que nous confie Jésus est clair et sa promesse est certaine:

18Alors Jésus s’approcha d’eux et leur parla ainsi : J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre: 19allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20et enseignez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit. Et voici : je suis moi-même avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Mt 28.18-20) 

21. Le Ressuscité continue de « faire » et d’« enseigner » à travers les témoins que nous sommes!

Ainsi s’ouvre le livre des Actes:

1Cher Théophile, 

Dans mon premier livre, j’ai exposé tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner 2jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel après avoir donné, par le Saint-Esprit, ses instructions à ceux qu’il s’était choisis comme apôtres.

3Après sa mort, il se présenta à eux vivant et leur donna des preuves nombreuses de sa résurrection. Il leur apparut pendant quarante jours et leur parla du royaume de Dieu. (Actes 1.1-3)

Cette ouverture suggère que Luc, l’auteur des Actes, s’apprête à narrer ce que Jésus a continué de faire et d’enseigner par l’intermédiaire des témoins

22. Nous connaissons Christ davantage lorsque nous expérimentons la puissance de sa résurrection dans la souffrance!

Les chrétiens sont souvent appelés à souffrir pour l’Évangile. Lorsqu’ils vivent cette expérience douloureuse, ils apprennent à mieux connaître Christ, dans la mesure où ils participent simultanément à ses souffrances et à la puissance de sa résurrection:

10C’est ainsi que je pourrai connaître Christ, c’est-à-dire expérimenter la puissance de sa résurrection et avoir part à ses souffrances, en devenant semblable à lui jusque dans sa mort, 11afin de parvenir, quoi qu’il arrive, à la résurrection. (Philippines 3.10-11)

Quelques ressources qui célèbrent la résurrection de Christ

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Il est l'auteur du livre La méditation biblique à l'ère du numérique. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de toutes ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image