La signification de l’Ascension pour l’Église d’aujourd’hui (Luc 24.46-53)

Que fêtons-nous à l’Ascension? Disons que c’est une fête plutôt… engageante pour les chrétiens, à la lumière de la finale de l'Évangile selon Luc.

Le tout dernier texte de l’Évangile selon Luc est l’un des plus énergisants de l’ensemble du récit. Le troisième évangile se termine par un double mouvement: Jésus monte au ciel (c’est l’Ascension) et les disciples sont envoyés vers les nations (c’est la mission).

L’Ascension de Jésus est absolument essentielle pour notre vie quotidienne. En effet, Jésus est monté au ciel pour donner un nouvel élan à notre existence terrestre.

Si notre vie sur terre a un sens aujourd’hui, c’est parce que Jésus, lui, n’y est plus. Il est monté au ciel, à la droite du Père, pour régner éternellement. Le mouvement de Jésus vers le ciel produit dans notre vie un mouvement vers une mission précise, vers une tâche extraordinaire qui nous a été confiée en tant que disciples de Jésus.

Cet élan est soutenu par quatre forces qui s’unissent pour nous pousser vers l’avant dans une direction précise.

Force 1: une nouvelle mission

Avant son Ascension, Jésus donne une nouvelle mission à ses disciples.

Vous êtes les témoins de ces événements. (Luc 24.48)

De quels événements? De la vie de Jésus, de ses souffrances, de sa résurrection et de son message.

Certes, les premiers disciples – en particulier les apôtres – ont joué un rôle unique dans l’histoire. Eux seuls ont vu Jésus ressuscité en chair et en os. Pourtant, deux mille ans plus tard, la mission reste pratiquement la même pour les disciples de Jésus.

Le témoignage des apôtres a été inscrit une fois pour toutes dans l’Écriture. Alors pourquoi est-il besoin de témoigner encore aujourd’hui? Pour déclarer haut et fort:

Le témoignage des apôtres est vrai! Ce qu’ils ont écrit dans la Bible a transformé ma vie. Jésus est vivant, parce qu’il est la seule explication possible du changement de vie que j’ai expérimenté. Depuis ma rencontre avec lui, je n’ai plus les mêmes aspirations; mes objectifs ont changé, je ne suis plus autant dominé par l’égoïsme; mes relations se sont adoucies, j’arrive à maîtriser ma colère; mes mauvaises habitudes ont commencé à disparaître, et plus je connais Jésus intimement, plus elles perdent de leur emprise sur moi; j’ai une paix intérieure que je n’avais pas auparavant, parce que je me sais pardonné. Comment expliquez-vous tout cela? Je connais une seule explication plausible: Jésus est vivant et il règne depuis le ciel, ce qui lui permet d’orienter aussi le cours de mon existence.

Nous n’avons peut-être pas vu Jésus en chair et en os, mais nous l’avons vu agir en nous. Un témoin, c’est tout simplement quelqu’un qui a vu et qui dit.

C’est la plus belle des missions. En effet, cette mission nous oblige à nous rappeler constamment ce que Jésus a fait pour nous. Lorsque nous osons en parler, nous revivons la joie de notre première rencontre avec lui.

Force 2: un nouveau message

En Luc 10.9, Jésus avait donné un message aux soixante-douze disciples. Ces derniers devaient aller de ville en ville et dire: « Le royaume de Dieu est proche de vous. »

Mais juste avant l’Ascension, le message que Jésus confie aux disciples change quelque peu – il est du moins formulé autrement. Il est clairement énoncé en Luc 24.47: il s’agit de « la repentance en vue du pardon des péchés ». C’est l’Évangile, la Bonne Nouvelle.

Ce message est pour nous une force qui donne envie de témoigner. Il est parfois difficile d’annoncer une mauvaise nouvelle. Mais nous sommes porteurs d’une bonne nouvelle!

Qu’est-ce que la repentance? C’est un changement de vie profond. Se repentir, c’est reconnaître son péché avec tristesse, y renoncer et s’engager sincèrement à l’abandonner pour suivre Christ. C’est faire un virage à 180 degrés.

Parfois, nous sommes coupables d’annoncer plutôt un « évangile bonbon »: « Jésus t’aime et il veut régler tous tes problèmes. Tu veux l’accepter? » Nous « oublions » alors de parler de repentance, qui est pourtant une partie essentielle de la réponse attendue face à l’Évangile.

Certains objecteront peut-être: « Le salut n’est-il pas gratuit? Se repentir en vue d’être pardonné, n’est-ce pas “accomplir des œuvres” pour être sauvé? En fait, dans la Bible, foi et repentance sont les deux faces d’une même pièce. On ne peut les séparer. Il est impossible de vraiment croire en Jésus sans que cela change notre vie.

C’est la raison pour laquelle Jésus peut résumer l’appel de l’Évangile par le mot « repentance ». La Bonne Nouvelle est un appel à la repentance, à se détourner de son ancienne façon de vivre et à marcher d’une nouvelle manière avec Jésus.

Force 3: de nouvelles ressources

Je vois au moins quatre nouvelles ressources dans notre texte.

1. L’arrivée de la « vague de Dieu »

46 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour 47 et que la repentance en vue du pardon des péchés serait prêchée en son nom à toutes les nations à commencer par Jérusalem. (Luc 24.46-47)

Jésus affirme que l’histoire a une trajectoire divine. Elle progresse dans une direction précise, établie par Dieu. Cette trajectoire est inscrite dans l’Ancien Testament (« il est écrit »). En Luc 24.44, il est d’ailleurs question de la Loi de Moïse, des prophètes et des Psaumes, qui font référence à tout l’Ancien Testament.

Sur cette trajectoire, trois événements sont incontournables: les souffrances du Messie, sa résurrection et l’annonce de la repentance à toutes les nations.

Au moment où Jésus s’adresse aux disciples, en Luc 24, les deux premiers événements sont déjà accomplis. Le troisième est sur le point de se réaliser. À partir d’Actes 10, avec l’épisode de Corneille (un non-Juif), et jusqu’à aujourd’hui, les disciples de Jésus annoncent la repentance à toutes les nations.

Or l’annonce de l’Évangile aux nations est l’accomplissement de la trajectoire divine annoncée dans l’Ancien Testament. Dieu avait dit à Abraham, en Genèse 12.3: « Toutes les familles de la terre seront bénies en toi. » Par la bouche du prophète Ésaïe, Dieu avait dit à Israël, en Ésaïe 49.6: « Je t’établis pour être la lumière des nations, pour que mon salut soit manifesté jusqu’aux extrémités de la terre. »

Quel événement historique a rendu possible l’accomplissement de ces prophéties? L’Ascension de Christ et son couronnement au-dessus de tout l’univers et de toutes les nations!

Vous souhaitez « surfer sur la vague de Dieu »? Faites une chose: soyez un témoin actif, où que vous soyez, quelle que soit votre occupation. Vous rencontrerez peut-être des tempêtes, mais cette belle vague n’est pas prête de disparaître.

C’est une vague qui est née discrètement, il y a des milliers d’années, avec la promesse à Abraham en Genèse 12. Elle a lentement commencé à grandir. Elle a atteint un niveau particulièrement élevé pendant le ministère du prophète Ésaïe, qui a annoncé qu’un jour, Israël serait la lumière des nations. Mais cette vague de l’annonce de la Bonne Nouvelle aux nations, cette vague d’amour, depuis l’Ascension de Christ, s’est mise à atteindre tous les peuples et toutes les cultures, parce qu’il est maintenant évident, comme le dit le texte d’Actes 10.36, que Jésus est le Seigneur de tous.

En Luc 24.47, Christ a déclaré cette vague invincible jusqu’à la fin de l’histoire. La vague de l’annonce de l’Évangile ne fera qu’augmenter de volume jusqu’au retour de Christ.

2. Le nom de Jésus

Il est dit au verset 47 que la repentance serait prêchée en son nom. Le nom de Christ, c’est toute l’autorité du Messie qui est élevé au ciel. Jésus nous envoie avec une autorité qui ne dépend pas de nous et qui n’est pas fondée sur notre personnalité ou sur nos dons. C’est l’autorité de son nom. Son nom est tout-puissant. Par ce nom s’accomplissent toutes les voies de Dieu.

3. L’Esprit promis, ou la puissance d’en haut

Et voici: j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis, mais vous, restez dans la ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. (Luc 24.49)

Ce que le Père avait promis, c’est la venue de l’Esprit à la Pentecôte. Nous qui sommes disciples de Jésus, nous avons reçu l’Esprit lors de notre conversion. Quand nous évangélisons, nous ne sommes pas seuls. L’Esprit nous donne les mots.  Nous sommes revêtus de la puissance d’en haut.

Alors pourquoi hésiter à ouvrir la bouche? La puissance suprême est avec nous!

4. La bénédiction de Jésus

Il les emmena jusque vers Béthanie, puis il leva les mains et les bénit. (Luc 24.50)

Cette bénédiction reçue par les premiers disciples juste avant l’Ascension, nous y avons aussi droit, nous qui sommes engagés dans la mission.

Soyons réalistes: la mission n’est pas facile. Certains doivent même y laisser leur peau. Mais l’engagement dans le témoignage, quels que soient notre âge et notre occupation, est le fruit de la bénédiction de Jésus dans notre vie.

Il nous protégera, il nous dirigera. Rien n’arrivera dans notre vie qui ne soit permis par son autorité souveraine.

Force 4: une nouvelle attitude

51 Pendant qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut enlevé au ciel. 52  Pour eux, après l’avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie; 53 et ils étaient continuellement dans le temple et bénissaient Dieu. (Luc 24.51-53)

Le verset 52 contient une véritable perle: « après l’avoir adoré […] » Cela nous semble si banal, ou du moins tout à fait « normal ». Nous adorons régulièrement Jésus par nos chants.

Pourtant, dans l’Évangile selon Luc, c’est la première fois que les disciples adorent Jésus. Ils ont eu besoin de 24 chapitres pour saisir son identité! Ils ont eu besoin de le voir manger du poisson grillé – après sa résurrection – pour y croire.

Ça y est, maintenant c’est bon, ils ont compris: Jésus n’est pas seulement le Messie. Il n’est pas seulement le grand prophète annoncé par Moïse. Il est aussi le Seigneur de l’univers, Dieu incarné, l’objet sublime de leur adoration.

Quelle est leur attitude en fin d’évangile? Ils éprouvent la joie débordante que procure l’adoration passionnée du Ressuscité.

L’adoration joyeuse, c’est à la fois la cause de notre évangélisation et son résultat. Quand je suis rempli de cette joie provenant de l’Esprit, j’ai envie de parler de Christ. Mais si cette joie me fait défaut, je cherche une occasion de témoigner. La flamme de ma joie est alors ravivée.

Conclusion

Par le souvenir de l’Ascension, Jésus nous donne un élan nouveau. Il nous demande de lever les yeux pour contempler sa souveraineté, à la droite du Père.

Par son Ascension, Jésus nous transmet une quadruple force.

  • Il nous donne une mission unique: être ses témoins.
  • Il nous confie un message bienfaisant: la Bonne Nouvelle.
  • Il nous procure des ressources immenses: une vague invincible, le nom de Jésus, l’Esprit et la bénédiction de Jésus.
  • Il nous transmet une joie que les mots ne peuvent exprimer.

Célébrons l’Ascension de Jésus en étant ses témoins sur terre!

Retrouvez ici mes autres billets sur l’Évangile selon Luc.

Abonne-toi à ma newsletter et reçois en cadeau mon ebook pour te guider dans l'étude du livre "À l'école de la grâce" de Jerry Bridges.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Powered by ConvertKit

Dominique Angers

Dominique Angers est professeur de Nouveau Testament et de théologie pratique à la Faculté de Théologie Évangélique à Montréal (Université Acadia). Docteur en théologie de l’Université de Strasbourg, il s'exprime régulièrement sur son podcast vidéo d'enseignement biblique, Parle-moi maintenant. Retrouvez ici quelques éléments de son parcours et la liste de ses publications.

Articles pouvant vous intéresser

Formations gratuites:
Découvrez nos formations gratuites sur l'évangélisation

Des conseils et outils pour partager votre foi simplement!
JE M'INCRIS A€ CES FORMATIONS GRATUITES
close-link
Si nos ressources sont toutes gratuites, c'est grâce à vous !
JE FAIS UN DON
close-image
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des coockies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image